Dans les disques où se forment les planètes, l’eau est sous forme de glace

Jusqu’à présent, les astronomes n’ont pu détecter que de la vapeur d’eau dans les régions internes et chaudes des disques où se forment les planètes.

TW Hydrae

Vue d'artiste du disque protoplanétaire TW Hydrae - Crédits: ESA/NASA/JPL-Caltech

 

Grâce au télescope spatial Herschel de l’Agence spatiale européenne (ESA), un groupe de chercheurs a maintenant pu identifier un grand réservoir de vapeur d’eau froide situé dans la périphérie de l’un de ces disques. En fait, cette vapeur implique la présence d’une quantité de cristaux de glace équivalente à plusieurs milliers de fois la masse des océans terrestres. Michiel Hogerheijde et ses collègues annoncent cette découverte dans un disque planétaire tournant autour d’une étoile appelée TW Hydrae âgée d’environ 10 millions d’années et distante de 175 années lumières de la Terre. Les chercheurs expliquent que la périphérie de ces disques produisant les planètes où l’eau gelée a été trouvée correspond à la même région où les comètes et les planètes géantes sont supposées se former. Et pour la plupart des chercheurs l’eau est arrivée sur Terre par des comètes ou des astéroïdes recouverts de glace. Ces nouveaux résultats aident à une meilleure compréhension de la formation des planètes et de l’apport en eau par impact dans l’Univers. Un article Perspective de Rachel Akeson explique plus en détail ces résultats.


 

 

 

Source : Natasha Pinol – AAAS

A voir également:


Laisser un commentaire

*