Ariane 4 : Une version améliorée en plusieurs déclinaisons

 

Ariane 4 était l’aboutissement des précédentes versions des lanceurs Ariane avec l’avantage d’obtenir plus de souplesse dans les configurations de lancement, au nombre de six, permettant ainsi d’envoyer entre un et deux satellites en orbite géostationnaire comprenant une masse totale de 2 070 à 4 900 kg.

Ariane 4 a été décidé dès octobre 1981 par l’Agence spatiale européenne (ESA). La fusée ressemble aux précédentes version, mais elle a été développé pour permettre de répondre aux nouveaux besoins de la clientèle. Comment configurer le lancement d’un seul satellite sans avoir à embarquer autant de carburant que cela aurait été nécessaire pour deux engins spatiaux ?

Pour cela, les ingénieurs d’Arianespace et de l’Aérospatiale (désormais EADS Astrium)ont rallongé le premier étage lui permettant d’emporter 226 tonnes d’ergols, le tout propulsé par quatre moteurs Viking eux-mêmes légèrement plus performants que les précédents modèles de la Société européenne de propulsion. Suivant la configuration de lancement, à ce premier étage peuvent être éventuellement associés deux ou quatre propulseurs d’appoint à poudre ou liquide utilisant un moteur Viking chacun. 

Le second étage d’Ariane 4 était composé d’un seul moteur Viking 4

Le troisième étage était équipé d’un unique moteur cryogénique HM-7B utilisant de l’hydrogène et de l’oxygène liquide. On retrouvera plus tard le même type de moteur sur l’étage supérieur des fusées Ariane 5 de type ECA.

Ariane 4 possède alors six configurations lui permettant suivant les cas de figure, d’emporter entre 2 à 4,3 tonnes en orbite géostationnaire :

  • Ariane 40 (sans propulseur d’appoint)
  • Ariane 42P (avec deux propulseurs d’appoint à propergol solide)
  • Ariane 44P (avec quatre propulseurs d’appoint à propergol solide)
  • Ariane 42L (avec deux propulseurs d’appoint à propergol liquide)
  • Ariane 44LP (avec quatre propulseurs d’appoint : deux à propergol liquide et deux à propergol solide)
  • Ariane 44L (avec quatre propulseurs d’appoint à propergol liquide)

Ariane 44L fut la plus puissante des versions d’Ariane 4 avec une hauteur de 58,4 mètres pour une masse totale de 470 tonnes.

Les installations au Centre Spatial Guyanais (CSG) ont du être modifiées pour accueillir la nouvelle structure du lanceur Ariane 4.

 

Le premier lancement d’Ariane 4 a été effectué le 15 juin 1988. Jusqu’au 15 février 2003 pour son dernier vol, la fusée effectua une carrière exceptionnelle : 116 vols avec seulement un échec en 1990 et deux en 1994, ce qui représente un taux de réussite supérieur à 97 % !

Issue de la coopération d’une quarantaine de sociétés en provenance de 11 pays européens, la fusée Ariane 4 a démontré la capacité de l’industrie européenne à réaliser un produit de haute technicité, économique lui ayant permis de conquérir environ 60 % du marché des lancements commerciaux dans le monde.

 

Ariane 4

Ariane 4 au décollage - Crédit : Arianespace/ESA/CNES

 

 

Sommaire :

 

  1. Arianespace : Présentation
  2. Ariane 1 : Premier lanceur de la gamme Ariane
  3. Ariane 2 et 3 : évolutions d’Ariane 1
  4. Ariane 4 : Un aboutissement <
  5. Ariane 5 : Une nouvelle ère
  6. Soyuz et Vega complètent la gamme Arianespace
  7. Ariane 6 : La relève technologique
  8. Le Centre Spatial Guyanais



A voir également:


Laisser un commentaire

*