Romulus, fondateur et premier roi de Rome



 

Après la mort de son frère jumeau Rémus, Romulus entreprit le développement de la ville qu’il venait de fonder et à laquelle selon la légende, il a donné son nom : Roma (Rome).

 

Romulus et Remus Steve Reeves

Romulus incarné par Steve Reeves dans le film "Romulus et Rémus" de Sergio Leone et Sergio Corbucci

 

Romulus : 753 – 716 av. J.-C. (37ans)

 

Les débuts furent difficile pour Romulus, alors que les sept collines furent occupés depuis au moins l’âge de bronze par des bergers et des paysans, Rome était devenu le lieu de refuge pour les esclaves en fuite, les vagabonds, les brigands et les hommes libres souhaitant changer d’existence. Si le premier roi de la cité éternelle n’a pas eu de peine à convaincre tout ce monde de venir y vivre, il demeurait toutefois un sérieux problème quant à la pérennité de la ville : la capitale du futur Empire Romain manquait cruellement de femmes.

Le roi essaya alors d’organiser des mariages avec les cités voisines du Latium, en vain. Pour pallier à ce manque de femmes, Romulus décide de les enlever à ses voisins, il organise alors pour eux la fête de « Consualia » en l’honneur de Neptune en faisant croire l’heureuse découverte d’un autel consacré à la divinité. Il convie les Sabins et d’autres habitants de villages voisins. Pendant la fête, les romains s’étaient arrangés pour détourner l’attention des hommes, pendant ce temps, les jeunes sabines furent enlevées. Selon Plutarque, aucune des filles enlevées n’était mariée, à l’exception d’une certaine Hersilie, qui fut capturée par erreur (et qui deviendra la femme de Romulus).

Les parents de ces dernières se regroupèrent alors immédiatement autour du roi des Sabins, Titus Tatius qui déclara la guerre à Rome en 745 av. J.-C.. Une première bataille qui s’avéra être une défaite pour Tatius, Romulus et son armée venait de s’emparer de trois cités voisines,  Caenina dont le chef Acron fut tué, Antemnae et Crustumérium. Titus Tatius utilisa alors la ruse, il lui fallut changer de stratégie pour parvenir à faire trembler le fondateur de la nouvelle ville.

Le roi des Sabins essaya de convaincre Tarpeia, fille du gardien de Rome, d’ouvrir les portes de la citadelle du Capitole à son armée, en échange de bijoux, elle s’exécuta, mais une fois dans l’enceinte de la ville, Titus Tatius fit assassiner Tarpeia par ses gardes. A l’issu de trois violentes batailles favorables aux ennemis, Romulus invoqua Jupiter afin qu’il lui vienne en aide et en lui promettant de bâtir un temple en son honneur, son armée se faisant massacrer, il parvint à ré-équilibrer de justesse le combat. C’est alors qu’interviennent les sabines, tentent de réconcilier leurs pères et leurs époux, ces dernières s’interposent entre les deux armées . Les deux peuples finirent par se réconcilier, Titus Tatius et Romulus, décidèrent alors de fusionner leur peuples et d’accorder le statut de capitale à Rome, les deux hommes se partagèrent à tour de rôle le titre de roi.

Romulus tint la promesse qu’il avait effectué au dieu des dieux Jupiter, et fit élever un temple en son honneur sur le Capitole. Les deux rois régnèrent pendant environ cinq années ensemble, jusqu’au jour où Titus Tatius périt lors d’une émeute dans la ville de Lavinium, assassiné par des habitants en colère à propos d’un litige concernant un vol de bétail et envers qui il refusait la justice.

Le frère de Rémus resta seul maître à Rome, à la tête d’une armée de 300 soldats, jusqu’à la fin de sa vie. Il passa tout son temps à guerroyer contre les étrusques, peuple de l’Étrurie voisine dont le territoire correspond à peu près à l’actuelle Toscane, en Italie.

En 716 avant Jésus Christ, Romulus effectua un passage en revue de son armée lorsqu’un violent  orage éclata, près du marais de la Chèvre. On raconte d’après la légende, que le roi aurait disparu dans un épais brouillard et serait devenu le dieu guerrier QuirinusD’autres sources parlent d’un assassinat par les patriciens (aristocratie romaine), car Romulus était plus favorable aux plébéiens (peuple) et à l’armée qu’aux nobles.

 

 

Chapitre suivant : Numa Pompilius, second roi de Rome

Le royaume de Rome

Retour au sommaire : Dossier sur l’Empire Romain





A voir également:


Laisser un commentaire

*